Laura (25) avait été poignardée 38 fois

Le 17 novembre 2007, Cédric Scieur avait tenté de tuer son ex-compagne , à Faimes. Il encourt 10 ans de prison.

Thomas Longrie

Suite de l'affaire relative à une tentative de meurtre perpétrée à Faimes le 17 novembre 2007, ce jeudi devant la Cour d'appel de Liège. Une affaire qui revenait, hier, après des devoirs complémentaires sollicités par l'avocate générale. En cause? Le 21 juillet 2010, jour de la libération du prévenu en attente de son procès devant la Cour d'appel, Cédric Scieur (30 ans, de Walcourt) aurait fanfaronné devant le domicile des proches de la partie civile avant de les narguer. Une plainte avait été déposée. Plusieurs personnes, témoins de la scène, ont confirmé leurs déclarations dans le cadre des devoirs complémentaires. «Cela me semble révélateur de la personnalité de l'intéressé », relève l'avocate générale, en demandant à la Cour de condamner le prévenu à 10 ans de prison.

Me Jean-Luc Wenric, le conseil des parties civiles, a insisté sur le fait que le prévenu n'avait toujours pas indemnisé les parties civiles.

De son côté, Me de Borman, le conseil du prévenu, a indiqué que le jour de sa libération, son client ne s'était pas rendu à cet endroit-là. « Un climat de tension très important existe depuis de nombreux mois entre les différentes parties , dit-il. Concernant l'indemnisation des parties civiles, mon client s'est retrouvé au chômage à cause du battage médiatique de cette affaire. »

«Vous n'avez toujours pas indemnisé les parties civiles»

« Vous n'avez toujours rien versé aux parties civiles depuis votre libération, s'est insurgé le président de la Cour d'appel. Quand on veut assumer quelque chose qu'on a fait, on fait ce qu'il faut pour y arriver. Ici, vous n'avez rien versé. C'est quand même révélateur de votre personnalité.» La Cour d'appel rendra son arrêt le 24 février prochain.