Prayon, à Engis, renforce sa position dans la chimie du phosphore

La société engissoise Prayon achève le rachat de parts dans Febex, leader européen de l’acide phosphorique à usage électronique.

C.Du
 Engis assied sa position comme leader mondial dans la chimie du phosphore.
Engis assied sa position comme leader mondial dans la chimie du phosphore. ©Henderyckx

la société Prayon, d’Engis, est en train de finaliser le rachat auprès d’Arkema de ses parts dans la société Febex. Febex est le leader européen sur le marché de l’acide phosphorique à usage électronique, c’est une société suisse. Prayon détient ainsi désormais 97% des parts et devient l’actionnaire majoritaire de Febex, installée à Bex et qui emploie près de 60 personnes. EFebex a enregistré un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros en 2021 et est le leader européen dans la production et la commercialisation de l’acide phosphorique de qualité électronique. Dans quoi est-il utilisé ? Dans la fabrication des circuits imprimés ou semi-conducteurs. Grâce à son acide phosphorique ultra pur et ses installations de pointe, la société offre des solutions qui répondent aux normes les plus strictes de l’industrie pharmaceutique.

Ce rachat est important pour la société engissoise Prayon. Car elle est la preuve de son renforcement au sein de la chimie du phosphore. Et par ce biais, le groupe entre sur le marché de l’électronique qui affiche un fort potentiel de croissance en Europe et aux États-Unis. Le rachat des parts de Febex lui permet aussi d’entrer dans le secteur pharmaceutique, d’accéder au marché de l’acide polyphosphorique et d’élargir la palette de solutions industrielles en aval de la production d’acide phosphorique purifié dont Prayon est le leader européen. Prayon accueille donc au sein de son personnel les équipes de Febex qui lui permettront d’augmenter son expertise dans la chimie du phosphore mais aussi d’étudier des pistes de croissance.

Prayon délivre, avec ses 1200 collaborteurs, des solutions permettant à ses clients d’améliorer leurs produits. Des matériaux de construction aux voitures en passant par l’horticulture, l’alimentation, les produits d’hygiène et de santé. Le groupe Prayon a des sites de production en Belgique mais aussi en France et aux États-Unis. Il est détenu par deux actionnaires: l’Office chérifien des phosphates (OCP) et la Société régionale d’investissement de Wallonie (SRIW).

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...