Quel impact du broyeur à métauxsur les ados?

Les ados voisins du broyeur de Hermalle vont être invités à participer à un biomonitoring pour évaluer les risques pour leur santé.

Anne-Françoise Bertrand
A. Ber.
Quel impact du broyeur à métauxsur les ados?
©Gérard Schmidt

Les riverains des broyeurs à métaux sont-ils plus exposés aux métaux, PCB et autres polluants que le reste de la population? C’est pour répondre à cette question que le gouvernement wallon a chargé l’Institut scientifique de service public (ISSeP) de réaliser un biomonitoring des 7broyeurs à métaux wallons, dont celui géré par la société de tri et de recyclage Belgian Scrap Terminal dans le zoning de Hermalle. Concrètement, la technique du biomonitoring"consiste à donner une idée de l’exposition globale aux polluants, en dosant ce qui est présent dans le corps, à travers le sang, l’urine ou les cheveux". Ici, l’idée est de recruter des adolescents de 12 à 19ans vivant autour d’un des 7broyeurs wallons depuis au moins 5ans. Pour Hermalle (et Aubange, Beez et Marchienne-au-Pont), l’ISSeP recherche 50ados volontaires. Chacun devra se plier à un test sanguin et d’urine et remplir, avec ses parents, un questionnaire sur ses habitudes alimentaires, sa maison, son environnement…