Lhoist: «Au moins 300 emplois menacés»

Lundi, les syndicats ont posé leurs questions à la direction de Lhoist Belgique. Ils craignent bien plus de licenciements.

Jérôme Noël
Lhoist: «Au moins 300 emplois menacés»
Pour les syndicats, bien plus de travailleurs sont visés par le plan Renault. ©ÉdA – Florent Marot

Jeudi dernier, la direction de Lhoist Belgique, cette entreprise spécialisé dans la production de chaux et dolomie, indiquait qu'elle comptait investir 90 millions d'euros dans ses trois entreprises: Jemelle (Rochefort), Hermalle (Liège) ainsi que Marche-les-Dames (Namur). Ce plan était accompagné d'un autre, bien moins plaisant: le plan Renault. Au total, Lhoist souhaite se séparer de 117 emplois suite à la baisse de la vente de ses produits depuis 10 ans. «Nous voulons spécialiser les 3 sites du groupe», indiquait, jeudi dernier, Jean Marbehant, porte-parole de Lhoist.