Le basket sans contact, c’est possible

Ludovic Humblet, le coach de Comblain, l’a démontré au travers d’une vidéo éducative lancée par l’AWBB.

D.D.
Le basket sans contact, c’est possible
Via une vidéo, Ludo Humblet montre comment jouer au basket sans contact. ©Doc

Jusqu'à hier soir et les nouvelles décisions du CNS, les choses sont claires au niveau de la pratique du basket. «Tout est possible (entraînements classiques et matchs) pour les équipes U12 et en dessous. Par contre, au-dessus, les rencontres sont donc interdites et on n'accepte que des entraînements sans contact, rappelle Selim Benaissa, le responsable communication de la direction technique de l'AWBB. Nous savons que ce n'est pas simple alors nous avons demandé à l'un de nos entraîneurs de se lancer dans un projet éducatif.»

Et c'est Ludovic Humblet, le coach de la D3 de Comblain, qui est en charge de ce projet initialement lancé avant le Covid. «Nous avons déjà lancé des capsules vidéo via les réseaux sociaux et notre newsletter avec des exemples d'exercices individuels lors du premier confinement. Mais nous voulions aller plus loin vu les conditions actuelles spécifiques», explique le responsable communication lors du tournage de cette vidéo dans les installations du Centre AWBB de Jambes.

Innovant, créatif et prônant toujours le partage, le mentor du «Mailleux» était la personne idéale pour une telle initiative. «Le but est vraiment de donner un maximum d'outils aux clubs et aux entraîneurs pour qu'ils puissent organiser leurs entraînements sans contact en toute sécurité, dévoile le coach comblinois dont la vidéo devrait être diffusée ce vendredi. On a voulu démontrer que donner entraînement à 12 personnes dans un espace confiné et avec des exercices variés, c'était possible. Cela demande évidemment du travail, de l'organisation et de la planification mais c'est possible. Dans cette première vidéo, on respecte toutes les règles de distanciation sociale, on ne laisse pas des joueurs à l'arrêt et 98% du temps, ils ont leur ballon propre. J'espère vraiment que cette première vidéo permettra à tout le monde de prendre conscience de tout le travail sécurisé qui peut tout de même être mis en place malgré les conditions sanitaires.»

D'ailleurs, l'homme applique ces mêmes principes lors des entraînements avec ses propres équipes. Mais quel sera le rythme de ces vidéos? «Tout va évidemment dépendre des annonces qui seront faites dans les prochains jours. Si on reste dans ces conditions de travail, je pense qu'une seconde vidéo verra vite le jour. Si on en revient à un confinement dur, il faudra peut-être aussi aider les joueurs. On s'adaptera comme c'est le cas depuis de longs mois», conclut Ludovic Humblet.

Les plus consultés depuis 24h