Chez les Dubois, les prix des sapins de Noël n’ont pas augmenté (Clavier)

Malgré l’inflation, à Les Avins, Luc et Aurélien Dubois ont décidé de maintenir leur prix. Cette année encore, ils vendront 3 000 conifères.

Pascal Alexandre
 Luc et Aurélien Dubois vendent 3 000 sapins de Noël chaque année, dont près de 70% de Nordmann, 20% d’épicéas et 10% de Fraseri.
Luc et Aurélien Dubois vendent 3 000 sapins de Noël chaque année, dont près de 70% de Nordmann, 20% d’épicéas et 10% de Fraseri. ©- EDA-P.A.

"La Coupe du monde de football ? On écoute juste les scores, on n’a pas le temps de regarder les matches". Pour Luc (62 ans) et Aurélien (28 ans) Dubois, toutes les minutes ou presque sont comptées en cette période de l’année. Père et fils exploitent une ferme laitière de 250 bêtes à Les Avins, mais il y a 29 ans, le paternel s’est lancé dans la vente et la culture de sapins de Noël.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...