L’éclaraige public coupé de minuit à 5 heures dès le 22 novembre à Clavier, Ouffet et Tinlot

Feu vert pour trois communes du Condroz: dès la nuit de lundi à mardi prochain, l’éclairage public sera coupé de minuit à 5 heures du matin sur les voiries communales des territoires des entités de Clavier, Ouffet et Tinlot.

P.A.
 La coupure de l’éclairage public durant 5 heures la nuit permettra de faire des économies annuelles de 15 000 à 20 000 €.
La coupure de l’éclairage public durant 5 heures la nuit permettra de faire des économies annuelles de 15 000 à 20 000 €. ©ÉdA

Ces trois communes affiliées au réseau Ores rejoignent ainsi les entités de Hamoir et Ferrières, dont l’éclairage public a été coupé au début du mois. Si les trois communes ont dû patienter deux semaines supplémentaires, c’est parce que le gestionnaire de réseau devait trouver la parade à certaines spécificités techniques. Au total, ce sont 910 points lumineux qui vont être éteints à Clavier, 818 à Tinlot et 688 à Ouffet. Objectif des autorités communales: réduire leur facture d’énergie annuelle, grosso modo de 15 000 à 20 000 €. Le montant précis est impossible à déterminer, puisque les trois communes arriveront à la fin de l’année au terme de leur contrat fixe avec TotalÉnergie. "Vu l’incertitude du marché, aucun fournisseur n’a répondu à l’heure actuelle à l’appel d’offres de Finimo", précise Damien Wathelet, le 1er échevin claviérois. Et quid si rien ne bouge d’ici au 1er  janvier ? Ores devra jouer le rôle de fournisseur d’électricité de manière temporaire, histoire notamment d’assurer un éclairage public en soirée et tôt le matin. "Nous sommes en réalité face à un vide juridique, nous dit-on chez Ores. Une réunion est d’ailleurs prévue ce lundi avec la Commission wallonne pour l’Énergie (CWAPE)."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.