VIDÉOS| Après cinq minutes, la police a mis fin au concert de Quentin Dujardin à l’église de Crupet

Ce dimanche, à 15 h, Quentin Dujardin montait sur la scène de l’église de Crupet pour le 1er concert d’une série de quatre. Devant quinze personnes. Le concert n’a duré que cinq minutes, les forces de police n’ont pas permis la tenue de l’événement.

VIDÉOS| Après cinq minutes, la police a mis fin au concert de Quentin Dujardin à l’église de Crupet

Sa guitare à la main devant un parterre de quinze spectateurs soigneusement distanciés, Quentin Dujardin croyait pouvoir donner un concert, Covid Friendly, le premier depuis des mois, au cœur de l’église de Crupet, dimanche après-midi.

À lire aussi| Un concert à l'église? Le pari du Claviérois Quentin Dujardin

S’appuyant sur la jauge réservée aux cultes, le musicien de Clavier voulait «mettre un terme à l’absurdité». Ses espoirs ont été douchés après un morceau lorsque trois policiers de la zone des Arches aux ordres du commissaire Alain Wick ont fait irruption pour mettre fin à la représentation.

Tout s’est fait de manière pacifique, quasi gênée, mais la désillusion était présente dans le discours que le musicien a tenu devant la presse. «Ce que nous vivons ici, c’est le sommet. On ne peut pas aller plus loin dans l’indécence. Ça doit s’arrêter. Je continuerai à me battre pour faire exister ces libertés. Le combat pour la culture, pour la liberté de la culture, ne fait que commencer.»

+ Toutes nos informations à retrouver dans nos éditions namuroises de L’’Avenir de ce 15 février et en cliquant ici.