Bois-et-Borsu maintient sa kermesse

Le comité de village de Bois-et-Borsu tient à sa kermesse pour recréer du lien après-Covid. Le paquet est mis sur les mesures sanitaires.

S.L.
Bois-et-Borsu maintient sa kermesse
Malgré les craintes, la kermesse a bien lieu ce week-end à Bois-et-Borsus. ©ÉdA - Archives

Kermesse ou pas kermesse à Bois-et-Borsu (Clavier) au vu de la crise sanitaire? Le comité du village a tranché assez vite: oui, elle sera organisée et elle se déroulera ce week-end sur trois jours et non plus sur quatre. Devant le discours inquiet de certains sur le maintien des festivités qui drainent du monde, le comité avance ses arguments. «On ne le fait clairement pas pour faire rentrer des sous, indique Benoît Bourguignont, trésorier. Ce serait même plutôt le contraire… Le but est de donner un signal positif. Oui, malgré le Covid, il est encore possible d'organiser un événement, avec des mesures sanitaires fortes. On veut voir revivre notre village.» Soutenir le secteur des forains était aussi une autre priorité. «C'est leur seule rentrée de la saison. Et ils étaient tous prêts à venir. C'était aussi important de proposer une vraie fête foraine aux enfants.» Le comité ne prend pas ses responsabilités à la légère et a longuement planché sur l'organisation pratique. «On a fait ça avec sérieux et en assurant la sécurité.» Pour obtenir l'autorisation, l'équipe a rentré son dossier sur le site fédéral puis à la Commune. «Et on n'a rien dû retoucher. Tous les feux ont directement été au vert.» Ce qui est prévu: une zone de festivités plus étendue et un programme plus light, notamment sans soirée le samedi soir, habituellement le temps fort de la kermesse. «On essaye d'éviter les concentrations de gens. On a par exemple placé trois bars à des endroits différents avec un sens de circulation.» Dimanche, la plaine sera entièrement fermée pour comptabiliser en permanence, à l'unité près, le nombre de personnes présentes. «Nous avons acheté des compteurs électriques aux entrées et sorties.» Original, un steward Covid circulera sur le site, pour surveiller le respect des règles sanitaires et désinfecter régulièrement le matériel et les lieux critiques. Côté horaire, des restrictions sont aussi prises. «On a décidé de fermer à 22 h les trois jours.» Les bénévoles n'auront pas beaucoup de chance avec le temps ce week-end mais qu'importe, la fête est prévue. Et rien que ça, ils s'en réjouissent. «On a dû se réinventer et si ça peut donner des idées aux autres comités, tant mieux. Car il va falloir vivre avec ce Covid…»