La ferme du Haya vit en circuit court

Cécile et Jean-François font de leur ferme un lieu de rencontre entre agriculteur et citoyen. Leurs colis de viande sont en plein boom.

Sabine Lourtie
La ferme du Haya vit en circuit court
À Ocquier, la ferme du Haya jette des ponts entre agriculteur et citoyen. ©Eda

C'est l'histoire d'une ferme qui a décidé de se réinventer. Depuis quatre ans, la ferme du Haya, à Ocquier, jette des ponts entre l'agriculteur et le citoyen-consommateur. Jean-François Remacle et sa compagne, Cécile Laruelle, ont commencé par se lancer dans le circuit court. Depuis quelques mois, le couple propose ses colis de viande et le concept cartonne. «On a des colis de vache BBB et d'agneau, élevés en étable et en prairie et nourris avec nos propres fourrages, explique Cécile Laruelle. Une bête représente au moins 40 colis, composés de morceaux et préparations variées. On se charge de l'abattage et du conditionnement sous vide. Ce mercredi, ce sont 420 kilos de viande qui ont été distribués, directement à la ferme ou au Beau Mur à Liège. Au début, on proposait un colis tous les deux mois. Aujourd'hui, on en est à un par mois. La plupart des gens sont fidélisés et on a des retours super-positifs.»