Plus qu’un candidat à la tête de la police du Condroz

La seconde candidature pour le poste de chef de zone de la police du Condroz a été retirée. Il n’en reste plus qu’un en lice. Qui a réussi son examen.

Sabine Lourtie
Plus qu’un candidat à la tête de la police du Condroz
Pour succéder à Philippe Prévôt, coup de théâtre: plus qu’un seul candidat. ©heymans

Ils étaient deux à avoir répondu à l'appel d'offres pour le poste de chef de zone de la police du Condroz, Philippe Prévôt ayant annoncé ne pas se représenter à la tête de la police locale. En lice, une femme et un homme. Il n'y en aura finalement plus qu'un. En effet, deux jours avant l'audition par la commission de sélection, dernière étape de la procédure de recrutement, le 29 novembre, la police a reçu un courrier de la dame signalant qu'elle retirait sa candidature. «Nous n'avons pas eu de précision sur les raisons, indique Philippe Dubois, bourgmestre de Clavier et président de la zone. Nous avons acté cette décision. L'examen s'est donc déroulé dans un contexte un peu spécial avec un seul candidat.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.