«Il faut réapprendre aux Claviérois à trier»

Ce que dépensent les citoyens pour leurs déchets colle à ce qu’Intradel facture. Un constat toutefois: les Claviérois trient moins bien qu’avant.

Sarah Janssens
«Il faut réapprendre aux Claviérois à trier»
Depuis le passage aux conteneurs à puce, les Claviérois ont relâché un peu leurs efforts. ©EDA – 10488062813

Face au traditionnel tableau de Damien Wathelet affichant le coût-vérité réel concernant la collecte et le traitement des déchets, plusieurs constats. « On constate que, depuis 2010, ce que dépensent les Claviérois est très proche de ce que nous facture Intradel, puisque nous sommes, pour 2016, à 246 566€ de recettes et 252 210€ de dépenses, soit un pourcentage de 98% », explique le Premier échevin. En huit ans, la Commune aura perçu un trop peu de 1403€, ce qu'elle trouve tout à fait raisonnable. Un deuxième constat, l'augmentation sur dix ans du coût par habitant qui est passé de 46,56€ en 2010 à 54,27€ en 2017. « Cela s'explique de deux façons. Premièrement, l'inflation de 10% d'Intradel. Mais aussi par le fait que les Claviérois trient moins bien qu'avant. Et puisque nous avons augmenté le prix des kilos et des levées supplémentaires, ce coût par habitant est impacté. » Il y a donc là des mesures à prendre pour pénaliser le mauvais trieur et c'est justement ce que cette augmentation avait comme objectif. «Quand nous sommes passés aux conteneurs à puce en 2010, les gens ont eu peur et ont vraiment fait attention à trier leurs déchets. Maintenant qu'ils ont l'habitude, ils font moins attention. Nous avions été dans le top des meilleurs trieurs Intradel il y a quelques années. Nous sommes toujours dans le top 10 mais il y a un effort à faire pour repasser dans le top 5. Sur 1 800 ménages, 1 000 dépassent le nombre de kilos autorisés. Nous réfléchissons donc une nouvelle fois pour le budget 2018, à faire payer davantage ces personnes qui trient moins bien.» Les quelques personnes qui dépassent les 100 kg supplémentaires ont, quant à elles, reçu une lettre personnalisée et seront accompagnées par la Commune pour apprendre à mieux gérer leurs déchets.