Ateliers Poncin: Matière aura l’occasion de remettre son offre

Le jugement est tombé: Matière aura le tempsde remettre une offre complète en concurrence à Grosjean. Pour la CSC, c’est une victoire.

S.J.
Ateliers Poncin: Matière aura l’occasion de remettre son offre
La situation financière des Ateliers Poncin est-elle suffisamment stable pour tenir jusqu’à la fin du sursis? ©Eda Th. L.

Le tribunal de commerce avait promis de se prononcer «dès que possible» et c'est ce qu'il a fait lundi dans la journée, au plus grand soulagement de la plupart des employés des Ateliers Poncin. «Le tribunal n'a pas accédé à la demande des deux mandataires de justice qui souhaitaient qu'on ne tienne compte que de l'offre de la SA Grosjean, explique Jean-Pierre Dejardin, secrétaire régional Liège-Huy-Waremme pour la CSC. Ils ont décidé de prolonger le sursis jusqu'au 20 juillet prochain pour laisser l'occasion à la SA Matière de proposer une nouvelle offre.» Le tribunal a en effet déterminé que le non-respect de la procédure mis en avant par les mandataires dans le cas de l'offre de Matière était important mais pas à la hauteur des enjeux en cause et qu'il devait privilégier prioritairement l'intérêt supérieur des travailleurs et des créanciers. La dernière offre de Matière, même si elle avait été rendue trop tard pour être prise en compte par les mandataires, prévoyait un rachat de l'entreprise à un montant supérieur que celui de la SA Grosjean et le maintien de tous les emplois au sein de l'entreprise, en plus du relancement direct de l'activité dans le même domaine qu'auparavant. Un second tour sera dès lors organisé.