Graindorge s’offre des Boucles Claviéroises « gelées »

La première édition des Boucles Claviéroises, comptant pour le championnat provincial, a souri au local David Graindorge. Dans des conditions délicates.

Adrien Thiry

Ce dimanche, lors des Boucles Claviéroises, même les températures négatives et la neige n’auront pas refroidi les ardeurs des pilotes. Tous ont pour une fois été mis sur le même pied d’égalité, qu’ils soient inscrits en D4 (pneu racing) ou en D1-2-3: toutes les voitures étaient en effet chaussées de pneus hiver. De leur côté, les spectateurs avaient également bravé le froid lors des spéciales. Mais à croire une bonne partie d’entre eux, le jeu en valait la chandelle. Les plus passionnés se sont réchauffés dans la première spéciale où plaques de verglas et autres «pièges blancs» attendaient les pilotes. Dès les premiers kilomètres, Jean-Pierre Destrument (Mistubishi Evo 9) et Xavier Baugnet (Peugeot 208 R2) faisaient les frais des routes rendues piégeuses par la glace. Restés bloqués dans le même trou pendant cinq minutes, les deux prétendants à la victoire avaient déjà perdu tout espoir de bon résultat en fin de journée.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.