« Gagner, c’était juste inespéré »

David Graindorge a donc remporté la première édition des Boucles Claviéroises au volant de sa Subaru Impreza. Habitant lui-même Clavier, il ne s’attendait vraiment pas à ce résultat. «Déjà, je ne m’attendais pas du tout à avoir ce type de conditions météorologiques, confie le vainqueur. Ce n’est pas tous les jours que la neige s’invite sur un rallye en Belgique. Je n’en suis pas sûr, mais je pense qu’il faut remonter de nombreuses années pour retrouver des conditions similaires sur un rallye provincial. On se serait presque cru au Trophée Andros tellement ça glissait!»

A. Th.
« Gagner, c’était juste inespéré »
rallye les boucles claviéroises 2013 ©Yves Delhalle

La première surprise de David fut donc le tapis blanc recouvrant les routes: «Avant de m'élancer, je ne pensais vraiment pas qu'on puisse jouer la gagne. Pour moi, un podium aurait déjà été excellent! Comme beaucoup ici, j'étais venu pour m'amuser et surtout pour ne pas casser la voiture. D'autant plus qu'après une première boucle catastrophique, on y croyait encore moins. Ces quelques kilomètres figurent parmi les plus laborieux de ma vie. On a bien dû faire trois ou quatre tête-à-queue et autant de marche arrière. Nous n'avions pas de pneus neige retaillés et les spéciales étaient piégeuses à souhait. Honnêtement, j'étais quasiment prêt à arrêter pour ne pas abîmer la voiture.»