Un duel amical pour Liégeois et Aimont

Habitués à évoluer ensemble, Didier Liégeois et Andy Aimont seront cette fois opposés ce week-end à Clavier. Impressions.

Adrien Thiry

Ses dernières montées d'adrénaline en voiture datant du Condroz, Didier Liégeois trépigne d'impatience à l'idée de remonter dans sa Citroën C2. La trêve a été longue pour le Hutois, les Boucles Claviéroises sonnent dès lors le départ d'une saison haute en couleurs. «Avec une monture que je connais mieux et un programme plus chargé, l'année 2013 s'annonce intense. De plus, on la commence de la meilleure des façons! Ce rallye est une épreuve qui me tient à cœur. J'ai été voir les Boucles de l'Ourthe quand j'étais gamin mais je n'y ai jamais participé. Pourtant, dès qu'on prononce ce nom, les images fusent dans ma tête tellement j'en garde de bons souvenirs. De plus, ce rallye emprunte aussi d'anciennes spéciales du Condroz. Le parcours s'annonce vraiment alléchant. Au niveau des conditions météos par contre, ce sera quitte ou double. On pourrait avoir les quatre saisons en une journée à cette époque de l'année! La météo est tellement instable qu'on pourrait avoir du verglas le matin, une route sèche l'après-midi et de la pluie lors du dernier passage. Il faudra de toute façon s'adapter aux conditions changeantes de la route. Mais je peux compter sur mon expérience du Condroz pour hausser le rythme. J'ai compris que je n'étais pas assez généreux dans l'effort. Bien qu'elle n'ait l'air de rien, la C2 est une voiture qui doit être brusquée. Cette fois, je vais attaquer directement vu que je n'aurai pas à apprendre le comportement de ma voiture. La seule nouveauté, ce sera mon copilote. C'est notre premier rallye ensemble puisque mon précédent coéquipier a décidé de me faire de la concurrence.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.