À bord, les Gerlache s’entendent à merveille

Sur leur Peugeot 106, Éric et Marvyn Gerlache n’auront qu’un seul objectif à Clavier : finir la course en bon état.

A.Th.
À bord, les Gerlache s’entendent à merveille
la présentation officielle des premières «boucles claviéroises». ©Heymans

Père et fils, Éric et Marvyn Gerlache (Havelange) entament leur deuxième saison ensemble. L'année dernière, ils ont ponctué leur première année par cinq arrivées en cinq courses. «Encore une fois, l'objectif sera avant tout de s'amuser, dit Éric, le papa. Même si ce n'est pas toujours rose à la maison, notre entente dans la voiture est quasiment parfaite. Je dis quasiment car mon fils possède plus l'esprit de compétition que moi. Lui privilégie l'efficacité tandis que, moi, je préfère l'amusement. Je suis très friand du frein à main. Trop à son goût, car il me rappelle non-stop qu'une voiture en dérive est plus lente qu'une voiture prenant proprement ses trajectoires. Quoi qu'il en soit, peu importe le résultat: notre objectif sera d'arriver dimanche soir avec une voiture en état de repartir pour son prochain rallye.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.