Clavinoise tient son choc

Sans sortir une grosse rencontre, « il faut le reconnaître» admettait Ernado Fabri, Clavinoise a fait coup triple en s’imposant sans la manière à Fraiture FC (0-3) : primo, garder cette deuxième place ex aequo avec Ouffet-Warzée; secundo, s’assurer un match phare face à Milanello et devant, on l’espère, un public qui répond souvent présent pour les grosses affiches; tertio, revenir, si on peut dire, à sept longueurs de Cheratte, le deuxième.

A. R.

Bon, s'ils veulent accrocher cette deuxième place, «et pourquoi pasfinalement? », ose même Ernaldo Fabri, il y a encore du boulot. Cela passe d'ailleurs par une grosse perf', la performance de la saison dimanche avec une victoire face à l'ogre de Milanello, pour rappel toujours invaincu dans cette série. Jouable? « Intrinsèquement, cette équipe est sans doute plus forte que nous, analyse lucidement Ernaldo Fabri. Quand on voit leur championnat, c'est un truc de fou qu'ils sont en train de signer. Mais je ne vais pas vraiment avoir besoin de motiver mes gars après le 6-0 de l'aller où l'on était passé complètement à travers et où on avait signé notre pire match de la saison. Là, on a une belle revanche à prendre.» Clavier peut aussi complètement relancer son championnat puisque dans le même temps, Cheratte va à Ouffet-Warzée. Et si, dimanche, à la faveur d'une victoire contre Milanello, les Bordeaux pointaient à quatre points de la 2e place?