Un bolide plus abordable pour les jeunes

C’est à Bois-et-Borsu dimanche passé que plusieurs équipages ont effectué quelques réglages en vue du Condroz. Dont le Hutois Richard de Jésus.

Adrien Thiry

Pour quiconque voulant briller au Rallye du Condroz, une séance d'essai est une étape obligatoire. Raison pour laquelle dimanche dernier, dans la région de Bois-et-Borsu (Clavier), plusieurs équipages ont décidé de se mettre en selle et d'affiner les réglages de leur monture. Parmi ceux-ci figurait Richard de Jésus. Cette année, le Hutois a décidé de louer les services de René Georges Motorsport International. Une équipe qui a pour objectif de proposer de véritables voitures de course à ses pilotes. Des voitures qui, normalement, présentent un gros problème: les coûts pour les aligner! Au fur et à mesure de l'avancement de la séance d'essai claviéroise, René Georges et Richard de Jésus nous ont expliqué les spécificités de cette VW Polo: «Les jeunes ne peuvent plus se permettre de louer une véritable voiture de course pour essayer de se faire valoir en rallye», explique René Georges, le patron du RGMI.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.