« Une demi-journée contre six mois avant »

Les images de Chantal Côte, si elles semblent avoir été prises sur le vif, sont en fait savamment étudiées. Comme les couleurs des modèles.

A.B.
« Une demi-journée contre six mois avant »
expo chantal côte ©ÉdA – 201107146543

Première étape du travail de Chantal Côte: repérer les lieux de prise de vues. L'artiste y emmène ensuite une première fois son modèle du jour, auquel elle fait enfiler un justaucorps noir de danseur. «Je lui demande des poses très précises à des endroits très précis et je prends déjà de 600 à 700 photos. Dans mon atelier, je fais ensuite des planches-contact et je choisis les meilleures positions. Le lendemain, le modèle arrive chez moi vers 5 h…»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.