Le RAVeL gagne enfin Marchin

La Traversine poursuit sa route. Le tronçon Les Avins - Marchin sera inauguré le 15 mai. La prochaine étape? Rejoindre Statte, sans oublier Huy.

David Dessouroux
Le RAVeL gagne enfin Marchin
13646557 ©© EdA

Le RAVeL Ciney-Statte, implanté sur l'ancienne ligne de chemin de fer 126, n'est pas encore achevé. Seul le tronçon Ciney-Les Avins est entièrement sécurisé. «La section Ciney-Les Avins a été inaugurée par le ministre Daerden en 2009», explique Émile Hotton, président de l'ASBL «La Traversine». Le 15 mai, le tronçon Les Avins-Marchin sera (enfin) inauguré. «Cette partie aurait dû être inaugurée 4-5 mois plus tôt. La CILE a néanmoins fixé certaines conditions à cette inauguration», rajoute Émile Hotton. La Compagnie Intercommunale Liégeoise des Eaux (CILE) a notamment exigé que des conduites d'eau soient placées sur 800 mètres au niveau de Modave. «Il a aussi fallu rénover le Pont de Bonne car il ne répondait plus aux normes.» Ces conditions remplies, plus rien ne peut empêcher «La Traversine» de poursuivre son bout de chemin.

Dès le 15 mai, les randonneurs pourront se promener en toute sécurité de Ciney jusqu'aux Tôleries Delloye-Mathieu (Marchin). «La saison touristique s'ouvrira également ce jour-là.» Une fois ce tronçon inauguré, il restera encore à rejoindre Statte. Ce dernier tronçon pose néanmoins problème. Les avis divergent quant au tracé à adopter pour rejoindre Statte. L'ASBL «La Traversine» doit encore arriver à un accord avec la ville de Huy. Si les deux parties sont d'accord quant au tracé allant de Marchin à l'entrée de la ville, cette dernière reste clairement un noeud que les ravelistes n'arrivent pas à franchir. La raison? L e passage de la Meuse. «Nous voulons absolument traverser la Meuse par le tunnel ferroviaire et le pont de fer pour tomber à Saint-Hilaire. Cela permettrait que la ligne 126 rejoigne la 127 (NDLR : RAVel qui s'étend de Statte à Landen)», explique Émile Hotton.



Jusqu'ici, Infrabel, gestionnaire du réseau ferroviaire belge, mettait son veto à la traversée du pont de fer. C'est désormais de l'histoire ancienne. «Infrabel est d'accord pour que l'on passe sur le pont de fer», se réjouit le président de «La Traversine». Modave, Marchin et Huy ont quant à elles imaginé un itinéraire bis. Ce dernier emprunterait le quartier Sainte Catherine avant de déboucher sur la piste cyclable de l'Avenue des Ardennes. Cet itinéraire passerait donc par le centre-ville, au contraire de celui imaginé par l'ASBL «La Traversine». Quel tracé adopter? Telle est la question. Un compromis semble toutefois se dégager. «On n'oubliera pas Huy. On va passer par l'Avenue des Ardennes. À 300 mètres près, le tracé en Marché et Statte est fait», conclut Émile Hotton.