Ocquier défait, le champi onnat est relancé en série C

Lors de la rencontre au sommet contre Esneux, qui ne restera pas dans les mémoires, Ocquier a perdu sur le fil le premier de ses trois matchs décisifs.

Pierre OLIVIER
Ocquier défait, le champi onnat est relancé en série C
13562506 ©© EdA

Avant Soiron et Sart Tilman, c'est la solide équipe d'Esneux qui rendait visite dimanche à des leaders ocquiérois bien décidés à faire oublier les deux points perdus le week-end précédent à Oneux après un match en demi-teinte. Hélas, les Jaunes et Noir ont été mis au tapis dans les dernières minutes d'une rencontre qui, à défaut d'être d'un grand niveau, a surtout valu par ses quelques éclats. Pour le chaud public local, ce furent des éclats de tonnerre d'abord quand Silvestre s'écroula dans le rectangle des verts et... reçut la carte jaune au lieu du penalty escompté! Éclats de stupeur ensuite quand, au plus fort de sa domination, Ocquier encaissa sur la première véritable attaque esneutoise. Puis éclats de joie quand est tombée l'égalisation sur un penalty mérité mais avant des éclats de colère suite aux charges (trop?) viriles d'un adversaire qui prenait l'ascendant en fin de première période.

Le seul éclat d'une seconde période plus terne survint, lui, en toute fin de match, et la joie des Esneutois, libérés par un Nahimana opportuniste, était à la mesure de la consternation jaune et noire.

Pour Jérôme Remacle, la pilule est amère : «On galvaude nos occasions et on prend un but sur leur première offensive. On égalise sur penalty mais c'était largement mérité. En seconde période, ils nous ont dominés territorialement mais de manière stérile. Il a fallu une mésentente malheureuse entre nos deux joueurs les plus expérimentés pour qu'Esneux remporte ce match, c'est le football. Nous sommes toujours en tête avec deux points d'avance, on va continuer à travailler.» Le T1 condrusien avait aussi un mot pour l'arbitrage : «Même s'il n'est pas responsable de notre défaite, mettre un jeune de 18 ans pour siffler une équipe qui a pris 54 cartes jaunes et 5 rouges depuis le début de la saison n'est pas normal. De plus, il est affilié à Sart Tilman qui est second au classement. Point de vue éthique, c'est limite. Esneux devait avoir un exclu en première mi-temps et nous un penalty au lieu d'une jaune pour Silvestre. On aurait alors vu un tout autre match.» À Esneux, on est conscient d'avoir fait une affaire en or. «Je suis évidemment très heureux d'avoir gagné, confie le coach Patrick Sangwa. On n'a pas vu un beau match. C'était une bataille physique et on a essayé de faire avec nos moyens. La victoire est tombée de nulle part, comme les buts du match d'ailleurs. Désormais, les cinq rencontres qui restent à jouer seront cinq gros matchs. J'espère d'ailleurs récupérer mes absents pour le prochain choc contre Sart Tilman.» En série C aussi, l'indécision semble vouloir planer jusqu'au bout!