Aïe! Ocquier est battu sur le fil

Très mauvaise opération pour Ocquier en tête d'une série où ça va se jouer dans un mouchoir de poche. Neupré a été, lui, laminé face à Soiron.

Pierre OLIVIER
Aïe! Ocquier est battu sur le fil
13563051 ©© EdA

OCQUIER 1

ESNEUX 2 Beaucoup d'ambiance pour ce match au sommet de la série C. Ocquier, fort de ses huit points d'avance sur son adversaire du jour (mais un match de plus) et de sa belle série de 16 matchs sans défaite, reçoit une équipe d'Esneux qui, elle, restait sur trois victoires consécutives et n'avait pas l'intention de se présenter chez le leader en victime consentente.

Dès le début du match, le jeu est hâché et assez rugueux. Monsieur Kis, l'arbitre désigné pour cette rencontre, a fort à faire pout tenir les équipes. À la 13e minute, Silvestre, parti seul vers le but, s'écroule dans le rectangle mais au lieu du pénalty escompté, il reçoit un carton jaune pour simulation, ce qui fait encore bouillir plus le banc des jaunes et noirs. Evidemment, le fait que le jeune référée soit affilié au club du Sart-Tilman, adversaire direct des Ocquièriois pour le titre - de la même manière qu'Esneux d'ailleurs - ne plaît pas beaucoup aux dirigeants ocquiérois. Pourtant, il sera à créditer d'un bon match dans une ambiance qui lui était plutôt hostile dès le départ.

Esneux procède en contre et va d'ailleurs trouver l'ouverture sur l'un d'eux par Conrad à la 24e (0-1). Ocquier, piqué au vif, réagit directement et six minutes plus tard, une nouvelle phase litigieuse va cette fois aboutir sur un pénalty, qui sera transformé en deux temps par Dupont. Les occasions sont plutôt rares, les équipes étant assez nerveuses et ne proposant pas leur meilleur football.

Le ton de la rencontre va diminuer d'un cran en seconde période, mais le niveau de jeu ne s'améliore pas. Tout peu basculer dans un camp comme dans l'autre, même si l'essentiel du jeu se situe au milieu du terrain.

En fin de partie, Ocquier joue son va-tout et tente de forcer la décision. Silvestre de la tête puis Galand d'un tir trop enlevé inquiètent Laranjeira. les deux coaches lancent leurs forces vives dans la bagarre mais rien n'y fait... jusqu'à la 86e minute. Alors que l'on semble s'acheminer vers un nul somme toute logique, une mésentente dans la défense locale, pourtant solide jusque là, permet à Nahimana, l'attaquant d'Esneux, de pousser dans le but vide un ballon que Delvaux avait hésité à saisir. Catastrophe et sentiment d'injustice pour Ocquier, mais c'est la loi du football. Avec la victoire d'Oneux à Sart Tilman, c'est toute la lutte finale qui est relancée. Avec six équipes sur neuf points et un match de retard pour quatre d'entre eux, on peut s'attendre à une fin de saison palpitante en 4ème C.

Arbitre : Alexandre Kis Cartes jaunes : Silvestre, De Cooman, Pol, Sonnez, Laranjeira, Balthasart, A. Van Asbroeck.

Buts : Conrad (24e 0-1), Dupont sur pen. (30e 1-1), Nahimana (86e 1-2) OCQUIER : S. Delvaux, De Cooman, Rouelle, Denis (76e Larock), Dupont, Waerniers, Galand, Fontaine (62e Orban), Toussaint, Silvestre (86e Thésias), JF Delvaux.

ESNEUX : Laranjeira, Nahimana, J Van Asbroeck, Pol, Aksu (85e Kalkan), Popov (68e A. Van Asbroeck), Balthasart, Labasse, Petit-Han, Sonnez, Conrad.

MY 8

CHEVRON 1 Victoire facile de My face à une équipe qui s'est présentée à 10 et a fini... à 9. C'est en fin de première mi-temps que l'équipe locale s'est détachée, alors que Chevron était revenu à 2-1 et avait raté un pénalty.

Buts : Dozo (pén 1-0), Gathon (2-0), Reginster (c.s.c. 2-1), Gathon (3-1), pahaut (4-1), Gathon (5-1), Pahaut (6-1), Baems (7-1), Thésias (8-1).

NEUPRE 0

SOIRON 5 Encore une cuisante défaite pour Soiron qui vient de se prendre 9 buts à rien en deux matchs. Avec les défaites d'Ocquier et Sart Tilman, Soiron reste un candidat potentiel pour le titre.