Trop fragile, la Compagnie des eaux

Pendant deux jours, plusieurs villages ont - à nouveau – été privés d’eau. La Compagnie des eaux est-elle responsable?

Emmanuel Huet
Trop fragile, la Compagnie des eaux
Compagnie des eaux ©EdA

C’est la faute à pas de chance, répondront la plupart. Pour certains riverains, cela commence à faire beaucoup. Ce mardi et mercredi encore, les villages de Bois-et- Borsu, Atrin, Pair mais aussi Seny (Tinlot), Bende-Jenneret (Durbuy) et Ellemelle (Ouffet) se sont à nouveau retrouvés sans eau. Une panne qui n’est pas sans rappeler celle de la mijanvier. Du mardi 11 au dimanche 16 janvier, c’est tout le réseau distribué par la CIESAC, la Compagnie intercommunale des eaux de Les Avins, qui avait été pollué par la fonte des neiges. Soit 6 jours sans eau!