Ça rame au service des Travaux?

Les dossiers amenés par l'échevin et le service des Travaux ne sont pas bien finalisés. C'est ce qu'estime Victor meunier (PS).

Il y avait plusieurs dossiers de travaux à voter ce lundi au conseil communal de Clavier. Tous ont été présentés par l'échevin Jean Bourguignont et tous ont été votés à l'unanimité. L'intéressé semblait même assez satisfait d'avoir pu passer ces dossiers avec une certaine facilité.

Mais, en fin de conseil, le conseiller PS Victor Meunier brisait l'enthousiasme de Jean Bourguignont. «Je constate depuis quelque temps qu'à chaque conseil, il y a des points du service des Travaux qui ne sont pas prêts. Encore ce week-end, on a reçu par mail un point supplémentaire à l'ordre du jour.» Selon le conseiller socialiste, cette situation le handicape dans son travail d'élu. «On nous met dans l'impossibilité d'être garant de la démocratie.» Et d'inviter l'échevin et son équipe «à suivre une formation dans la gestion du temps.» Le pavé était lancé dans la marre, et c'est un Jean Bourguignont, tout éclaboussé, qui a tenté de répondre. «On n'a pas le temps de boucler les dossiers que d'autres arrivent.» Et de couper toutes les contre-attaques du socialiste en répétant à plusieurs reprises «et bien moi, je dis "chapeau" au service des Travaux.» Ce qui ne permettait pas d'y voir plus clair sur le fonctionnement du service.

Devant les réponses par l'absurde - et les coups de chapeau - de son échevin, Philippe Dubois a tempéré et a conclu en avançant «que l'on doit tenir compte de toutes les remarques qui sont faites.» E. H.