L'Olympic égalise in extremis Diegem Olympic 1 1

Arbitre : M. Vanoppen.

Francis DAUBY

Carte rouge : Dog (2cj, 73e).

Cartes jaunes : Sow, Van Dorpe, Bouhna, Vanhamel, Jacobs. Nélis, Arsene, Gendrey.

Buts : Van Hamel (9e, 1-0). Gendrey (84e, 1-1).

DIEGEM : Kartite, Verheyden, Jacobs, Vanhamel, Knipping, Van Der Elst, Sow, Van Dorpe, Vangrunderbeek, Bouhna (81e Duchâtelet), Hadraoui.

OLYMPIC : Hayashi, Balcaen, Terwagne, Dog, Owana (85e Remy), Bobby (59e M'Vila), Stassin, Rowell, Gendrey, Nélis (88e Benazzi), Arsene.

Les Montagnards ne sont entrés dans la partie qu'après avoir encaissé un but tout à fait évitable. Sur un coup franc botté depuis la ligne de touche par Jacobs, le portier Hayaschi relâche le ballon. Ce dont profite Van Hamel pour conclure en force (9e, 1-0). Ce cadeau inattendu modifie totalement la tactique visitée qui va se contenter de mettre tous ses atouts en défense. Ne passant la ligne médiane que pour affoler les Dogues qui mettent la pression et un maximum de joueurs en ordre utile pour inverser les rôles. Peine perdue, le petit terrain sablonneux n'est pas vraiment idéal pour favoriser l'équipe qui attaque. Stassin déjoue une première fois la ligne défensive et frappe un tir à ras de terre que le portier local dégage chanceusement du pied (18e). Rowell et Arsene tentent également leur chance mais leurs efforts individuels trouvent eux aussi un gardien en grande forme.

Alex Cerniatynski avait pourtant flairé le piège : «Je les avais prévenus qu'il fallait marquer le plus tôt possible et rester solidaires. On est entrés dans le match avec 9 minutes de retard. Par la suite on a oublié parfois notre collectif, croyant sans doute qu'un effort personnel sans respecter les consignes pourrait amener l'égalisation. L'arbitrage scandaleux et approximatif n'a pas non plus contribué à calmer les esprits. L'exclusion de Dog, pour une seconde carte jaune tout à fait banale, démontre une partialité certaine ».

Dès la reprise, la partie devient très nerveuse et les cartes s'accumulent. Les Carolos continuent leur forcing et laissent cette fois dangereusement des espaces sur les flancs à force de vouloir créer le surnombre devant. À l'entame du dernier quart d'heure, Les Dogues se retrouvent à dix après l'exclusion de Dog qui a bousculé le gardien sans l'intention évidente de commettre la faute. Un coup franc botté des vingt mètres dans l'axe par Gendrey est touché par le gardien. Mais le tir est si puissant que le ballon roule au fond (84e, 1-1). Un centre tir en biais de Benazz i, à peine monté au jeu, rebondit sur la latte (89e). Tandis qu'un essai de Handraoui est repoussé sur la ligne par Rémy (90e).