La libération après la souffrance

Les Carolos ont été bousculés mais ils ont pris trois points importants. Le score ne reflète pas le véritable rapport de forces.

Vincent Maljean
La libération après la souffrance
12135893 ©© EdA

Arbitre : M. Loeman.

Cartes jaunes : Nélis, Terwagne, Bobby, Stilmant, Nicaise, Delaby, El Khanchaf.

Buts : Bobby (2e, 1-0), Lopicic (19e, 2-0), El Khanchaf (42e, 2-1), Dog (90e, 3-1), Arsene (90e, 4-1).

OLYMPIC : Bourdon, Smith, Dog, Terwagne, Sen, Bobby (87e Benazzi), Rowell, Stassin, Lopicic (73e Van den Houten), Arsene, Nélis (80e Afdezie).

US CENTRE : Tangara, Charlier, Stilmant, N'Diaye, Habdas, El Khanchaf (85e Cavallo), Chebaiki, Nicaise (72e Lepart), Delaby, Gomez Monteiro (62e Bombart), Kalulika.

Le score final offre l'impression trompeuse que l'Olympic a dominé toute la rencontre. C'est loin d'avoir été le cas. Les Carolos après avoir pris un départ idéal ont été longtemps bousculés et n'ont été rassurés que dans les dernières secondes d'une rencontre de bon niveau.

Pour son retour à la Neuville, l'ancien directeur technique de l'école de jeunes olympienne et entraîneur des Pierrot avait demandé à ses joueurs de ne pas se laisser bousculer dans les premières minutes. Le message n'a pas été compris puisque sur sa première occasion, Bobby prend la défense visiteuse à défaut et brosse un ballon qui trompe Tangara. On joue alors depuis moins de deux minutes. Delaby tente bien de provoquer une réaction dans les rangs de l'US Centre mais l'Olympic démontre un réalisme du meilleur aloi. Arsene anime la troisième incursion carolo dans le camp adverse. Il fixe Habdas et centre pour Lopicic au deuxième poteau. Le Serbe reprend le ballon de volée et creuse l'écart. «Ces 20 premières minutes nous ont coûté cher, regrettait Bernard Gaspard à l'issue de la rencontre. Nous sommes ensuite parvenus à repousser l'Olympic dans ses derniers retranchements sans parvenir à nous créer assez de véritables occasions.» Avant la pause, El Khanchaf profite pourtant d'un ballon mal capté par Bourdon pour atténuer la sévérité du score. Et juste avant de regagner les vestiaires, une tête de Stilmant frôle la transversale carolo. L'Olympic a eu chaud.

En seconde période, les Centraux font le siège des buts olympiens. Stilmant est à quelques centimètres de l'égalisation mais Bourdon capte la volée de l'ancien capitaine carolo. Dominer n'est pas un gage de résultat. L'US Centre s'en est rendu compte hier. Toujours dangereux sur leurs occasions les Carolos émergent dans la dernière minute. Tangara, trop avancé, laisse son but vide et Dog qui récupère un ballon sur un corner gaspillé par l'US Centre, n'a aucune difficulté à inscrire le troisième but carolo. Arsene fixe le score à 4-1. Sévère mais finalement logique.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.