Premier défi rempli pour Éduc'action

Une nouvelle association a vu le jour à Clavier. Elle propose des loisirs et des activités sportives à tous les âges et aux moins valides.

Emmanuel Huet
Premier défi rempli pour Éduc'action
12142564 ©© EDA

Action : deux jeunes Claviérois souhaitent faire bouger leur région et offrir à toutes les tranches d'âges des possibilités de loisirs.

Réaction : ils ont constitué pendant près de deux ans un projet d'ASBL dont le but est de promouvoir l'accessibilité aux loisirs actifs. L'association s'adresse aussi aux personnes souffrant de handicaps.

Éduc'action : c'est le nom de cette ASBL créée par Damien Moréas et Nicolas Meys. Ce week-end, pour lancer leur projet, ils ont organisé un premier tournoi sportif à Clavier-Station. Pétanque et beach-soccer ont été proposés à plus de 200 participants. Et le projet a rassemblé le public visé. Plusieurs homes ou centres pour personnes en difficulté avaient répondu présent.

Damien Moréas est le président de l'ASBL. Le Claviérois sort d'un long week-end qui l'a bien motivé. « On est subsidié par la Région wallonne et on est parvenu à obtenir des points APE. On a ainsi pu engager un coordinateur et d'ici peu, on va engager un éducateur. » Le premier se focalisera sur la recherche de fonds tandis que le second s'occupera des activités. « L'objectif est de proposer du sport avec un accompagnement. On veut aussi soulager le personnel éducatif des établissements. Il y a souvent un manque de personnel et les éducateurs ne savent pas mettre des activités en oeuvre. » Ce week-end, Éduc'action a ainsi accueilli le home de Favence (Nandrin) ainsi que l'institut Clairval (Durbuy). « Le samedi, il y avait une belle mixité. » On a ainsi pu voir des pensionnaires de Favence lancer la boule ou des jeunes en décrochage de Clairval jouer au foot. « Le dimanche, c'était plus familial avec plusieurs équipes de jeunes. On a vraiment fait un super week-end. On a même été étonné d'avoir autant de monde. On a eu aussi des réactions positives qui venaient des jeunes et qui sont demandeurs de ce type d'activités. » L'association est désormais en attente de projets. Elle dispose déjà de quelques moyens qu'elle souhaite mettre en oeuvre. « Mais avant, il nous faut des contacts, mettre les choses en place et établir un planning d'activités. Ainsi, on saura ce qu'on peut acheter comme matériel. »

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.