Et si on passait par le RAVeL...

Même le RAVeL n'a pas échappé aux intempéries de mercredi, et surtout à leurs conséquences. Hier, entre Clavier et Modave en tout cas, le RAVeL était impraticable. « On ne sait plus avancer », confiait un cycliste qui a abandonné l'idée d'y circuler. Là aussi, les branches avaient recouvert le chemin d'habitude pratiqué par les cyclistes.