Le saccage orchestré par la DNF

Des mises à blanc dans les forêts ne seraient pas suivies de plantations. La Commune pointe la DNF (Région wallonne).

Emmanuel Huet

Selon les élus claviérois, le Dé partement de la Nature et des Forêts, assurant l'application du code forestier, fonctionne de manière complètement chaotique.

Mardi soir, lors du conseil communal, autant la majorité que l'opposition ont relevé ce dysfonctionnement. Dernier exemple en date, une mise à blanc dans un bois entre le Val (Clavier) et la Vanne (Les Avins). Annie Luymoeyen (Renouveau) a même évoqué « un saccage. C'est inadmissible. Il faut demander un planning des abattages et qu'on arrête ce chantier. » Au-delà de ces abattages sur des parcelles communales, Philippe Dubois, le bourgmestre, regrette également le manque de suivi forestier de la DNF. « La gestion de nos forêts appartient à la DNF. Mais, derrière l'abattage, il y a un travail obligatoire : celui de la (re)plantation et de l'entretien pendant cinq ans. On nous oblige à prévoir un budget mais on ne doit pas l'employer car rien ne se fait. » Après un nettoyage ou une coupe, la commune a deux possibilités : soit y envoyer son personnel ouvrier pour y travailler, soit en charger la DNF. « Quand il s'agit d'une petite parcelle, on peut envoyer quelques hommes. Mais quand c'est une parcelle de plusieurs hectares, on ne sait pas le faire. » Et la commune ne peut pas sous-traiter « car on ne peut pas passer le marché en direct. »

Conclusion : « sur Borlon et Clavier, on est embêté car il n'y a plus de replantation. Les coupes ont été effectuées sans qu'on soit consulté. » Le bourgmestre s'est engagé à contacter la DNF pour leur demander un suivi adapté. « Avant, chauqe année, le garde forestier nous informait que, pour l'année suivante, on pourrait compter sur une vente de bois d'autant. Il faut bien reconnaître qu'un arbre qui est arrivé à maturité, il est dangereux de ne pas l'abattre. » Quant aux agressives mises à blanc, Philippe Dubois tempère : « la nature reprend vite ses droits. » À la DNF de se charger d'épauler la nature. Couper, c'est une chose. Reboiser, cela fait aussi partie de ses missions.