Le CPAS cherche une maison pour l’accueil de réfugiés

Dans le cadre de ses missions d’accueil aux réfugiés, le CPAS de Burdinne cherche une maison unifamiliale. Budget: 300 000 €.

C.Vi.
 La Commune met actuellement à disposition du CPAS le presbytère d’Oteppe pour accueillir des réfugiés.
La Commune met actuellement à disposition du CPAS le presbytère d’Oteppe pour accueillir des réfugiés. ©Heymans

Le CPAS de Burdinne est à la recherche de sa perle rare. Depuis le mois de septembre, le site Immoweb est ratissé au peigne fin pour trouver une maison unifamiliale de trois chambres au minimum sur le territoire communal. Objectif: étendre l’offre d’accueil aux réfugiés politiques. Et le CPAS n’en est pas à son premier coup d’essai. "Nous disposons déjà, depuis 2001, d’un logement à Oteppe pouvant accueillir 6 à 7 personnes, précise la présidente, Maude Mathieu. C’est un hébergement catégorisé ILA, c’est-à-dire une initiative locale d’accueil à destination de réfugiés politiques. Comme le prêt de la première maison est payé, nous voulons réinvestir pour un montant de 300 000 €, travaux compris dans cette enveloppe. On aimerait également que le bien soit situé à proximité de commerces et des transports car les personnes qu’on accueille n’ont pas de moyen de locomotion."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...