Bois Taille Gueule à Marneffe: le sentier de la discorde

Un sentier du bois Taille Gueule à Marneffe (Burdinne) est source de discorde. Le conflit se règle à coups de barbelés et de pneus crevés. Le bourgmestre, Frédéric Bertrand, réagit : oui, il s’agit bien d’un chemin au départ privé mais devenu public, de facto, dès lors qu’il est fréquenté par des promeneurs depuis plus de 30 ans...

Vincent Roger
 C’est ici que commence le sentier de la discorde, à Marneffe.
C’est ici que commence le sentier de la discorde, à Marneffe.

"On doit travailler pour payer ce terrain et on verse des revenus cadastraux. Et à côté de ça, les gens peuvent se promener chez nous", s’énerve Régine Piron, propriétaire d’un terrain de 16 hectares situé dans le bois Taille Gueule, à Marneffe. Sur ce terrain, il y a un sentier qui longe la Burdinale, entre Marneffe et Huccorgne, à la place de l’ancienne voie du tram. Et ce qui la met en colère, c’est que, le 25 octobre, les conseillers communaux ont posé un "constat de création par l’usage du public par prescription trentenaire d’une servitude publique de passage…" Pour faire simple, le fameux sentier étant fréquenté par les promeneurs depuis au moins trente ans, on considère qu’il fait partie du domaine public. Et donc, on peut librement circuler dessus. Et ça, ça ne lui va pas du tout. En réaction, elle a adressé une lettre ouverte aux conseillers communaux pour contester cette décision. "Mais on ne va pas en rester là, poursuit Régine Piron. On va introduire un recours." Pour son recours, elle avance un argument qu’elle estime de taille. "En 2005, Luc Gustin (NDLR: l’ancien bourgmestre) avait rédigé un courrier certifiant que notre terrain n’était pas grevé par une servitude urbanistique."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.