Il avait «largué» un colis dans le parc de la prison

Du cannabis, de l’alcool et un téléphone : pour apurer sa dette envers un détenu de Marneffe, un Hervien lui avait fait une livraison spéciale…

A. Ber.
Il avait «largué» un colis dans le parc de la prison
©EdA

Le 9novembre2021, un Hervien de 23ans se fait surprendre dans le parc du centre pénitentiaire de Marneffe. C’est la directrice qui l’a repéré et qui a demandé aux gardiens de l’arrêter. L’homme explique rapidement être venu larguer là un colis contenant du cannabis, de l’alcool et un téléphone pour un détenu de la prison.

Ce jeudi, devant le tribunal correctionnel, il explique qu’il avait une dette envers lui et que c’était une façon de l’apurer, du moins en partie (depuis, il est revenu à des pratiques plus conventionnelles et a revendu sa télévision et sa PlayStation pour terminer de rembourser son créditeur…). "Je me suis fait influencer, je suis quelqu’un qui a du mal à dire non, mais je suis là pour assumer les conséquences de mes actes" , a-t-il expliqué.

Et pour le punir, la procureure de division, Brigitte Leroy, a proposé une probation autonome de 2ans (6mois de prison s’il n’en respecte pas les conditions). "Monsieur est influençable et en faiblesse psychologique: ce serait bien de l’encadrer par des conditions, dont celle de se soumettre à un suivi psychologique ou psychiatrique."

Déjà condamné pour des faits de stupéfiants et des vols, le jeune homme est sous méthadone depuis des mois, mais suite à plusieurs rechutes, un médecin l’a déclaré pour le moment inapte à suivre une formation, par exemple. "Je suis schizophrène aussi, j’entends des voix et je cherche un psychiatre depuis deux mois…"

Jugement le 30juin.