«Quand l’envie est là…»

Le parcours d’Antoine Fillieux est pour le moins particulier. Formé à Waremme, Wanze/Bas-Oha et Liège, il a ensuite mis le football de côté pour se consacrer à ses études d’infirmier.

antoine fillieux
«Quand l’envie est là…»
©EdA

Mais le ballon rond lui manquait trop et le voilà désormais à Burdinne. «Je me suis également entraîné avec Braives, mais le noyau était complet. Et je dois bien avouer que je suis arrivé à Burdinne un peu par hasard, mais tout s’y passe vraiment bien. Je me sens de mieux en mieux physiquement. Quant au football, je l’ai vite retrouvé aussi. C’est vrai qu’il a fallu s’accrocher après quatre ans d’arrêt, mais quand l’envie est là, rien ne peut m’arrêter. »