Charles Melchior: «Si on monte, il faudra des renforts»

Le gain de la première tranche par Burdinne était l’occasion de dresser un bilan avec le président Melchior, qui n’élude aucun sujet.

Florian CASPERS
Charles Melchior: «Si on monte, il faudra des renforts»
Charles Melchior (à gauche) pourrait bien fêter un nouveau titre en fin de saison. ©Yves Bircic

Charles Melchior, en tant que président de Burdinne, qui vient de remporter la première tranche, qu’avez-vous ressenti dimanche à 16 h 50?