Sur les terrains depuis toute petite

Julia Franquin, 16 ans, a commencé le basket alors qu’elle avait 4 ans. Grande amatrice de compétition, elle y participe depuis qu’elle a six ans. Récemment, elle est d’ailleurs partie en Macédoine pour les championnats d’Europe avec la sélection nationale.

Julie De Pauw
Sur les terrains depuis toute petite
©Yves Bircic

Depuis qu'elle a quatre ans, Julia Franquin n'a pas quitté son ballon de basket. «Ma maman et ma sœur faisaient du basket également. Et quand j'ai commencé, j'ai tout de suite accroché », raconte la Burdinnoise. Ce qui lui plaît, c'est la compétition. «J'aime quand un match est serré, quand il y a de la pression.» Depuis ses six ans, Julia pratique donc le basket en compétition. Aujourd'hui, elle évolue avec l'équipe des Panthers de Liège et a déjà participé à pas mal de compétitions au fil des années. «J'ai déjà fait deux championnats d'Europe avec l'équipe nationale. J'ai aussi participé quatre ou cinq fois aux championnats de Belgique.» Récemment, Julia a d'ailleurs pris la direction de Skopje, en Macédoine, pour participer aux championnats d'Europe avec l'équipe nationale. «Cela s'est mieux passé que l'an dernier. Il y avait une bonne ambiance de groupe et tous les matchs étaient abordables.» La sélection belge a finalement terminé à la 6e place des championnats d'Europe des moins de 16 ans. «L'année passée, nous étions 13es sur 16, donc c'est mieux. Mais on aurait bien voulu être dans les cinq premières équipes qui participent aux championnats du monde. » Étudiante dans une école de Marchin, la Burdinnoise s'entraîne quatre à cinq fois par semaine. Et elle a déjà un prochain objectif: gagner le championnat de Belgique U19 (moins de 19 ans). Et parmi ses rêves ultimes: «Participer, un jour, à la WNBA (Woman's National Basketball Association)».