Fabrice Pavone a pris le sifflet avec brio

L’arbitre officiel ne s’étant pas présenté, Fabrice Pavone, le coach de Fraiture Sports, a dirigé la rencontre face à Burdinne. Et il s’en est très bien sorti!

Florian CASPERS
Fabrice Pavone a pris le sifflet avec brio
Le coach de Fraiture s’en est très bien sorti avec le sifflet. ©Léva

Chaque semaine, sur les réseaux sociaux, les plaintes à propos du manque d’arbitres se multiplient. Et ce week-end n’a pas été en reste puisque rien qu’à Fraiture Sports, il n’y avait aucun arbitre pour diriger les deux rencontres de P3 et P4. Triste réalité, les hommes en noir sont de moins en moins nombreux…

Afin de pouvoir commencer la rencontre à l'heure, et comme Burdinne n'avait personne sous la main pour diriger les débats, Fabrice Pavone, le coach fraiturois n'a pas hésité à prendre le sifflet, là où la plupart des entraîneurs auraient certainement préféré rester sur le banc afin de pouvoir diriger leurs joueurs. Vareuse de l'AC Milan sur le dos, son club de cœur, l'ex-coach de Couthuin a ainsi endossé le rôle d'arbitre durant 90 minutes. «Et ce malgré mes 47 ans et mes quatre opérations à la hanche, précisait-il ce dimanche soir. Mes jambes chauffent un peu (rires). J'ai sifflé tout ce que j'ai vu et essayé d'être cohérent.»

Et il a raison! Preuve en est, il a distribué plus de cartons à ses couleurs qu'à l'équipe adverse et a eu un arbitrage on ne peut plus impartial. Parmi les supporters, les avis étaient d'ailleurs unanimes: Monsieur Pavone, comme on va désormais pouvoir l'appeler, a tenu de main de maître la rencontre qui s'est, il faut bien le dire, déroulée dans une ambiance bon enfant. «Je tiens d'ailleurs à féliciter Fabrice Pavone qui a pris le sifflet au pied levé», reconnaissait Jean-Christophe Piccart après la rencontre, en partageant un verre avec l'arbitre du jour. Comme quoi, même sans referee officiel, une rencontre peut très bien se dérouler. Et ça, pour les amateurs de football que nous sommes, ça fait plaisir à voir!