Au service, comme son père médecin

Frédéric Bertrand n’est pas arrivé en politique par tradition familiale. Même s’il avoue que la notoriété de son papa, qui était médecin à Burdinne, l’a sans doute un peu aidée lors de sa première élection.

J.T.
Au service, comme son père médecin
Frédéric Bertrand va concilier sa vie d’instituteur avec son nouveau mandat. ©Heymans

«Au grand désespoir de mon père, aucun de ses quatre enfants n’a fait la médecine, plaisante Frédéric Bertrand. Mais je crois que j’ai hérité de lui le sens du service à la communauté. C’était un médecin qui officiait non pas pour s’enrichir, mais bien pour aider les gens.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.