Luc Gustin une septième fois bourgmestre

Conseil communal agrandi oblige, tant la liste du bourgmestre que celle de l’opposition gagnent un siège. Et sont contentes.

Stéphan VERPOORTEN
Luc Gustin une septième fois bourgmestre
Dominique Bovenisty ne se prononce pas sur son futur immédiat. ©eda - 40690260574

À Burdinne, le conseil communal passait de 11 à 13 sièges à l’issue de ces élections 2018. Ce qui fait que, ce dimanche soir, deux listes pouvaient se déclarer satisfaites, parce qu’ayant augmenté leur capital d’un siège: l’UPB («Unis pour Burdinne») du bourgmestre Luc Gustin, qui passe de 10 à 11 sièges (même si le groupe au pouvoir aurait peut-être pu espérer décrocher les deux sièges supplémentaires vu son écrasante majorité lors des législatures précédentes), et le nouveau PPB (Participe Présent Burdinne), qui décroche 2 sièges, soit, aurait-on presque envie d’écrire, 1 siège supplémentaire par rapport à 2012, puisque PPB, à tendance écolo, est la liste au sein de laquelle se présentait François Renard, qui, ces six dernières années, était le seul (et coriace) conseiller d’opposition. Sous bannière écolo.