Stock d’armes à la prison : collectionneur au tribunal

Revolvers, mitraillettes, fusils, Riot Gun, munitions… Le tout était en caisses au troisième étage de la prison de Marneffe, dans un appartement privé, loué à un quidam étranger à l’administration pénitentiaire.

Jean-Pierre De Staercke

C’est L’Avenir qui avait révélé l’info, en mai de l’année dernière: le logement privé de Jean-Luc C., au troisième étage de la prison de Marneffe, recelait un fameux stock d’armes. C’est en 2010 qu’un directeur administratif de l’établissement pénitentiaire y était monté pour y faire des relevés en vue de travaux pour aménager les combles. Et il avait découvert le pot aux roses. Le quadragénaire y était domicilié dans cet appartement surnommé familièrement “ l’hôtellerie ”. Il est maintenant renvoyé devant le tribunal correctionnel de Huy, après bien des péripéties…

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...