Huy: un Bruxellois accusé de viol sur une Braivoise rencontrée via Meetic

Une Braivoise prétend avoir été violée par un Bruxellois rencontré sur Meetic. Il assure que la relation était consentie.

Anne-Françoise Bertrand

Le début de l’histoire est banal. Deux quadras célibataires qui "matchent" sur le site de rencontre Meetic. Qui conversent quelques jours via Whatsapp puis qui décident de se rencontrer "en vrai", pour confronter leurs points communs, leurs envies. Voir s’ils se plaisent, si les premiers contacts peuvent mener à une relation sur le long terme. C’est ce qu’ont vécu une Braivoise et un Saint-Gillois à l’automne 2020. Sauf que le rendez-vous aurait mal tourné, d’après elle. En tout cas, le 12 novembre, deux jours après, elle dépose plainte pour viol. "Elle m’a invité chez elle après environ 15 jours de discussion, explique le prévenu. Elle a proposé de venir me chercher à la gare de Huy et même que je dorme chez elle si je voulais (NDLR: à cette époque, on est en plein confinement, avec couvre-feu) ."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...