Le Proxy Delhaize de Braives ferme pendant 15 jours pour être encore plus écologique

Maxime Beauduin, le gérant du Proxy Delhaize, s’engage concrètement dans la transition énergétique. Avec des technologies innovantes pour son supermarché.

Jean-Louis Tasiaux
 Avec cette installation, le Proxy de Braives est précurseur dans le domaine énergétique.
Avec cette installation, le Proxy de Braives est précurseur dans le domaine énergétique. ©-EDa

"C e que je fais c’est pour faire des économies mais c’est surtout pour des raisons écoligiques. J’ai des enfants et je pense à leur avenir…" Maxime Beauduin est le gérant du Proxy Delhaize de Braives. En tant que chef de PME, il connaît l’importance de maîtriser les coûts fixes de son entreprise. Mais en tant qu’être humain, il est surtout conscient qu’il faut agir face au changement climatique. "Il faut maintenant passer à des actions concrètes !" C’est ce qu’il fait, à son niveau, dans son commerce braivois dont les toitures sont déjà quasi toutes recouvertes de panneaux photovoltaïques. "Elle nous permettait déjà de produire 160 000 kw/h, on en a rajouté pour 20 000 kw/h en plus", indique Maxime Beauduin. Mais le changement va aussi s’opérer à l’intérieur du magasin avec le remplacement de tous les frigos par d’autres dotés d’une nouvelle technologie plus économique et plus écologique. "On a environ l’équivalent de 40 m de rangées de frigos, détaille le gérant du Proxy Delhaize. Ce sont des frigos au fréon qui seront interdits en 2030. On pouvait les remplacer par des frigidaires au CO2 mais leur rendement est moins bon. On a donc opté pour un système de refroidissement avec une centrale à l’ammoniaque et à l’eau glycolée."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...