Non, la boucherie Baugnet ne fermera pas ses portes, elle a trouvé un repreneur

Non, la boucherie Baugnet, de la chaussée de Tirlemont à Braives, ne fermera pas ses portes. Philippe et Marie-Noëlle Baugnet ont trouvé un repreneur.

Catherine DUCHATEAU
 Le boucher Christopher Gérard restera au sein de la boucherie Baugnet.
Le boucher Christopher Gérard restera au sein de la boucherie Baugnet. ©eda

La boucherie Baugnet, tout le monde connaît. Elle a pignon sur rue, à Braives. Il y a peu, Philippe et Marie-Noëlle Baugnet-Warnant annonçaient cependant la fin de leur commerce. Ils devaient définitivement fermer boutique dans une semaine, le 26 novembre. Malheureusement… Sauf qu’un jeune couple s’est présenté à eux et a réussi à les convaincre de ne rien en faire et, surtout, de leur passer la main. La boucherie Baugnet ne fermera donc pas, elle a trouvé ses repreneurs… qui ne veulent pas dévoiler leur identité actuellement. Le temps de tout mettre en place, de faire cela dans les règles de l’art. Et d’ici la fin de l’année, peut-être même début de l’année prochaine, les nouveaux propriétaires pourront compter sur les connaissances, les compétences de Philippe et Marie-Noëlle Baugnet, qu’ils avaient eux-mêmes acquises de leurs aînés. Un revirement qui enchante autant les bientôt anciens propriétaires que les futurs nouveaux. "Nous avons reviré au profit de la défense de l’artisanat qui se meurt." Philippe Baugnet l’avoue: il ne compte plus s’investir autant, mais il est prêt à aider le jeune couple, originaire d’Avennes. "Nous sommes très fiers de nourrir encore cet esprit battant d’indépendant, de pouvoir valoriser les professions artisanales telles que la mienne", note Philippe Baugnet.