Il avait frappé sa compagne en plein confinement (Braives)

Un Braivois de 45 ans écope de 4 ans mais bénéficie d’un sursis probatoire de 3 ans. Il devra apprendre à gérer ses excès de violence.

Catherine Dethine
Le Braivois a écopé de quatre ans de prison.
Le Braivois a écopé de quatre ans de prison. ©Durluby - Fotolia

Le dossier évoqué en octobre dernier devant le tribunal correctionnel de Huy s’inscrit dans le cadre d’une relation de plus en plus tumultueuse au sein d’un couple formé depuis quelques années. Celui-ci vit dans une maison achetée à Braives et qu’il occupe avec les enfants respectifs nés de précédentes unions. C’est là que la police intervient le 12 avril 2020, en début de confinement. La compagne est retrouvée chez les voisins. Elle est couverte d’hématomes, de griffures et présente des plaies.