Braives: in extremis, la voirie cyclo-piétonne…

Relier Ville-en-Hesbaye et Ciplet : c’est pour cette raison qu’une voirie cyclo-piétonne a été imaginée. Elle ne fait pas l’unanimité.

Anne JACQUEMIN
 Comme dans d’autres communes, le bourgmestre braivois voudrait une voirie cyclo-piétonne, qui relierait Ville-en-Hesbaye à Ciplet.
Comme dans d’autres communes, le bourgmestre braivois voudrait une voirie cyclo-piétonne, qui relierait Ville-en-Hesbaye à Ciplet. ©ÉdA – 5095469927 

Le bourgmestre Pol Guillaume en est bien conscient et n’en démord pas. Aujourd’hui déjà, et plus encore dans les années à venir, la mobilité douce est et continuera d’être l’alternative aux déplacements en voiture. " La survie de notre planète dépend, aussi, de tous les bons gestes que nous pouvons poser au quotidien", s’exclame le bourgmestre. Comme la création d’une voirie cyclo-piétonne, destinée à relier les villages de Ville-en-Hesbaye et Ciplet, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. Et continue encore à en faire couler, beaucoup trop d’ailleurs selon Pol Guillaume. Cette future voirie cyclo-piétonne était, une fois de plus, inscrite à l’ordre du jour du conseil communal, organisé lundi soir, à Fallais. " Nous avions répondu à un appel à projets dont le but est de relier l’ensemble des villages d’une commune entre eux, rappelle Pol Guillaume. Cette voirie cyclo-piétonne permet, entre autres, de pouvoir aller prendre la liaison de bus express, sans devoir prendre son véhicule et donc, de pouvoir y aller à pied ou à vélo." Mais voilà! Le bourgmestre se dit très déçu, et très triste d’entendre les arguments développés, tant par la conseillère Michèle Vos, de la liste Écolo, que par le conseiller communal de la liste BAse, Marc Foccroulle. " Pour nous, un des principaux problèmes est le coût de cette voirie cyclo-piétonne", réagit Michèle Vos.