A Amay, il avait tiré dans le pare-brise de son rival

Ne pouvant supporter d’être séparé de sa petite fille, il dérape. Il doit répondre de harcèlement, port d’arme et destruction de véhicule.

Catherine Dethine
 Le Wanzois a tiré avec une arme sur la voiture de son rival amoureux. Photo prétexte.
Le Wanzois a tiré avec une arme sur la voiture de son rival amoureux. Photo prétexte. ©PHILETDOM – Fotolia

Les faits se concentrent sur une seule journée: le 28 mai 2022, mais ils ont été plutôt intenses. Ne supportant pas de ne plus avoir de droit de visite pour voir sa petite fille et ce, depuis 15 jours, ce Wanzois (né en 1993) a envoyé une série impressionnante de messages sur les réseaux sociaux à l’adresse de son ex-compagne. Ensuite, il s’est rendu chez elle. Là, il aperçoit la voiture de son meilleur ami, devenu depuis son rival amoureux. Sur place, la porte reste close. Énervé, il prend contact avec un ami qui lui propose d’aller boire un verre en soirée. Une fausse bonne idée si l’on sait que de retour à son domicile, le prévenu saisit une arme 6,35 mm, propriété de son grand-père décédé, et trois munitions. La voiture du rival est toujours là. Il tire en plein pare-brise et rentre chez lui. Il reconnaît les faits. "Je l’ai très mal pris", explique-t-il. D’autant plus qu’il y avait déjà eu une griffe au contrat auparavant. L’arme, il l’a récupérée en 2002, à la mort du grand-père. Il ne s’en était jamais servi auparavant.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...