Amay: la Spaque va analyser le sol d'une friche industrielle avant d'éventuellement l'assainir

Une des deux dernières parcelles disponibles dans le Parc d’activités économiques va être étudiée, puis assainie si besoin par la Spaque.

Anne-Françoise Bertrand
 Les sites le long des voies d’eau wallonnes sont de plus en plus prisés. Celui d’Amay ne fait donc pas exception.
Les sites le long des voies d’eau wallonnes sont de plus en plus prisés. Celui d’Amay ne fait donc pas exception. ©SPI

Comme Engis, la Commune d’Amay a été récemment retenue dans le cadre d’un appel à projets de réhabilitation de friches industrielles lancé par le ministre wallon de l’Aménagement du territoire, Willy Borsus. En tout, ce sont 15 sites qui ont été sélectionnés, pour une superficie totale de 42,85 hectares et un investissement de 36,1 millions d’euros. Dont un à Amay, donc, au cœur du Parc d’activités économiques. En fait, sur ce site, il ne reste que deux parcelles inoccupées. Une des deux a retenu l’attention du jury de sélection mais l’autre, pour laquelle il y a actuellement une option d’achat, pourrait peut-être aussi profiter du programme de réhabilitation.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...