Amay avait pourtant tout pour gagner

Amay a dominé les vingt premières minutes pour mener facilement avant que la machine déraille de manière incompréhensible. Saint-Trond - Amay : 27 - 25

Toni Polizzi
Amay avait pourtant tout pour gagner
Vandeput et les Amaytois se sont montrés trop précipités devant le but trudonnaire. Du coup, Amay doit s’inquiéter grandement pour sa 7e place. ©Heymans

Énorme désillusion pour le coach Bastien Pierre après cette sixième défaite de rang, face à un adversaire à sa portée. C'est surtout ce point qui a rendu le coach furax. "C'est une rencontre à oublier au plus vite. Une vraie catastrophe, pestait le mentor mosan. On joue bien vingt minutes, on domine notre adversaire parce qu'on applique les consignes et puis, plus rien. On passe de plus six (NDLR: 6-12 à la 20e) à plus un à la pause (14-15) parce qu'on ne respecte plus rien: plus de repli défensif, des décisions hâtives devant sans compter les pertes de balles et les shoots à côté. Saint-Trond, ce n'est pas Lebbeke avec un De Vis et un banc à seize! On a pris plus de contre-attaque ici que la semaine passée."