Ouffet-Warzée renvoie Amay à ses doutes

Amay a fait illusion un quart d’heure puis a laissé son adversaire monter en puissance. Et à onze contre dix, Ouffet a joué le coup. Amay - Ouffet-Warzée : 1 - 3

J.L.B.
Ouffet-Warzée renvoie Amay à ses doutes
Ouffet-Warzée renvoie Amay à ses doutes. ©Heymans

"On a joué un quart d'heure plus plus rien, c'est impossible de gagner un match dans ces conditions", pestait Kevin Pirquinne, à la rentrée au vestiaire. Le constat du capitaine amaytois, livré à chaud, était sévère mais guère éloigné de la vérité. Amay a en effet bien débuté la partie avec, dès la 4e, un essai de Blavier que Delmelle repousse en coup de coin puis, huit minutes plus tard, le même Blavier, isolé par Ettitchi à dix mètres de Delmelle, qui dévisse sa reprise alors que le but est ouvert. Une chance comme celle-là les Mosans en galvauderont encore une à la 46e, alors que le score est de 0-1, mais David enverra le cuir dans les nuages. Trois minutes plus tard, Amay sera réduit à dix après que M. Claes eut sanctionné un coup direct de Bodart sur Pirnay. Cette accumulation d'erreurs et de mauvais choix dans le chef des locaux participera à renforcer la confiance de leur adversaire qui attendra patiemment son heure avant de frapper. Ouffet-Warzée est tout d'abord crédité d'une double opportunité à la 31e. Humblet balance le coup-franc au deuxième poteau où Demarteau place un front qu'Ancia repousse dans les pieds de Collette mais Ancia est à nouveau à la bonne place. Tombe ensuite l'ouverture du score. Humblet est propulsé dans l'axe mais le cuir est prolongé par un défenseur vers la ligne de but où Gendebien se précipite pour, d'un angle réduit, fouetter le petit filet opposé (0-1). En deuxième armure, rapidement placé en supériorité numérique, Ouffet va magnifiquement jouer le coup. À peine monté au jeu, Gielen transperce le rideau local et vient buter sur un grand Ancia. À la 63e, Pirnay délivre un coup-franc vers Marchal qui remise à Bomersomme dont la volée vient frapper le bas du montant. À la 64e, Ancia sort encore le grand jeu sur une frappe de Gendebien mais à la 66e, il ne peut rien faire face à Pirnay mis sur orbite par Bomersomme (0-2). Et Amay d'enfoncer le clou à la 73e via Sarowski qui convertit un penalty pour une faute de Cavallaro sur Humblet. David, d'une superbe volée, atténuera la sévérité des chiffres à la 79e mais pas la douleur de voir à nouveau s'envoler une belle opportunité de rafler des points si précieux dans cette course au maintien dont Ouffet-Warzée, lui, s'écarte un peu plus encore…