Vanhove, par toutes les émotions

D’abord coupable avant d’être passeur et finalement libérateur, Adrien Vanhove se souviendra longtemps de ce dimanche rue Saule Gaillard. Après 25 minutes de jeu, l’arrière gauche arrive vite, sans doute trop vite, sur Keysers dans le rectangle. L’arbitre pointe le point de penalty. Voilà les Jehaytois menés. «Passez-moi l’expression mais ça nous met un peu la corde autour du cou» esquisse le numéro 15. Il est vrai que jusque-là, les spectateurs présents sentaient les leurs plus que jamais capables d’aller chercher cette victoire tant convoitée. «À la mi-temps, nous doutions tout de même un peu. Mais le coach nous a remotivés afin qu’on remette une couche d’intensité dès la reprise.» Consigne prise au pied de la lettre par Vanhove qui sert Crupi au second poteau pour le but égalisateur. Suite à leur supériorité numérique, le Jehaytois passe piston gauche et est au bon endroit pour placer les siens aux commandes peu avant la fin. «Je reçois le ballon dans le rectangle et je me dis que je ne peux plus faire la passe, je dois tirer alors je croise.» Un but pour une victoire qui doit lancer la saison des Jaune et Noir. « J’espère que cette fois ça y est mais ce sera sans moi pendant deux semaines, je me marie et pars en lune de miel.» Plutôt deux fois qu’une et jamais deux sans trois, voilà donc trois dimanches que Vanhove n’oubliera pas.

A.D.
Vanhove, par toutes les émotions
Vanhove s’est offert un beau cadeau juste avant son mariage. ©Heymans

Vanhove s’est offert un beau cadeau juste avant son mariage.